Lettre ouverte à un Président qui joue avec le feu

Directrice de la rédaction Marianne.net

La grandeur d’un homme d’État est de prendre la mesure des événements, mais aussi de se garder d’instrumentaliser une idée, en l’occurrence la défense nécessaire du mérite et de l’effort, dans un but politicien.

Par Natacha Polony

Monsieur le Président, vous êtes un alchimiste. Vous êtes passé maître dans l’art de changer l’or en plomb. Après neuf semaines d’une crise comme le pays n’en avait pas connue depuis longtemps, vous, Monsieur le Président, devriez être tout entier absorbé par la recherche d’une réponse politique qui rassemblera les Français divisés et permettra de renouer le lien de confiance abîmé, non par ces manifestations, mais par des décennies de confiscation de la démocratie représentative. Eh bien non. Vous préférez piétiner les belles promesses lancées lors de vos vœux, sur les « mots qui ont pu blesser », et jeter un peu plus d’huile sur le feu, histoire de voir si l’on ne pourrait pas provoquer l’explosion finale. Et ce faisant, vous salissez un discours essentiel sur le sens de l’effort et le dépassement de soi, vous avilissez une réflexion sur la beauté des gestes qui anoblissent l’être humain. Monsieur le Président philosophe, vous rabaissez finalement tout à votre mesure, celle d’un politicien.

Ainsi, devant une assemblée de maîtres boulangers, vous évoquez le sens de l’effort. Grande et belle cause. Notre société crève de ne pas valoriser le mérite et le don de soi. Notre société se perd dans le culte de la facilité, de l’immédiateté. Il y avait tant de chose à dire face à des artisans, des hommes qui se lèvent au milieu de la nuit pour nourrir leurs semblables et donner le meilleur d’eux-mêmes. Vous eussiez pu développer cette distinction majeure entre travailler et œuvrer, le premier évoquant la torture quand l’autre nous élève vers l’essentiel. Vous eussiez pu vous lancer dans une critique de notre organisation économique entièrement fondée sur la consommation, c’est-à-dire l’excitation des pulsions et le fantasme de combler par la possession le vide de nos existences. Il eût été possible, par là même, de s’adresser à ces gens que notre société écrase sous les dépenses contraintes, devenues peu à peu indispensables pour ne pas se trouver totalement désocialisé. Il eut été possible de dessiner un autre horizon, de rendre leur dignité à tous ceux qui accomplissent une tâche noble et s’épanouissent dans la précision d’un geste et la perpétuation d’un savoir-faire.

De quels troubles voulez-vous parler ?

Vous avez trouvé plus urgent de déclarer : « Les troubles que notre société traverse sont aussi parfois dus, liés au fait que beaucoup trop de nos concitoyens pensent qu’on peut obtenir sans que cet effort soit apporté, que parfois on a trop souvent oublié qu’à côté des droits de chacun dans la République (…) il y a des devoirs. » Mais de quels troubles voulez-vous parler, Monsieur le Président ? Imaginez-vous une seconde qu’un tel discours puisse apparaître autrement que comme une leçon donnée à ceux qui clament leur détresse depuis le mois de novembre? Et croyez-vous qu’il soit opportun de tenter un appel du pied aux Français fragilisés par plusieurs semaines de manifestations, à ces commerçants et artisans dont certains risquent de déposer le bilan, alors qu’ils payent tout autant votre refus d’apporter des réponses politiques à cette crise ?

Il suffit d’avoir discuté quelques minutes avec certains de ces citoyens qui, dès le 17 novembre, ont crié leur colère sur des ronds-points, pour avoir pu constater qu’un très grand nombre étaient issus de ces artisans, commerçants et petits employés qui se lèvent tôt et ne comptent pas leurs heures. Les premières revendications de ce mouvement étaient de pouvoir vivre décemment de son travail. C’est d’ailleurs ce qui a valu d’emblée à ce mouvement d’être classé par certains commentateurs dans la catégorie des déclinaisons douteuses du courant poujadiste. Nombre des premiers Gilets jaunes étaient des femmes célibataires avec charge d’enfants, ces femmes qui sont les premières victimes des temps partiels contraints et les premières frappées par la misère. Rien à voir avec un quelconque éloge de l’assistanat.

Que sont donc Amazon ou Airbnb, qui ruinent nos commerçants et nos hôteliers ?

Allons plus loin. Depuis votre campagne électorale, vous nous vantez la « start-up nation », la mobilité, l’économie fluide. Rien de plus immobile qu’un boulanger. Rien de plus pérenne que le savoir-faire artisanal. Rien de plus éloigné de votre modèle que ce sens de l’humilité au service des autres. Les start-up sont ces entreprises créées par des jeunes gens qui font parfois des millions sur une simple idée. Celles qui ont réussi et constituent des modèles de votre monde moderne s’appuient sur le travail et les biens produits par d’autres pour faire de l’argent sur la simple mise en relation. Que sont donc Amazon ou Airbnb, qui ruinent nos commerçants et nos hôteliers ? Ne parlons même pas de ces banquiers d’affaires qui gagnent des millions en organisant des transactions entre multinationales.

L’entregent relève-t-il de ce que vous considérez comme le « sens de l’effort » ? Le capitalisme financier dont vous défendez farouchement les mécanismes est le type même d’organisation économique qui se contrefiche du mérite et récompense la capacité à faire de l’argent avec de l’argent, quitte à ruiner les producteurs les plus fragiles. Un genre de cordée sans effort, dont les premiers ne sont pas, loin s’en faut, les plus méritants.

La grandeur d’un homme d’Etat est de se garder d’instrumentaliser une idée

Vous allez encore vous insurger contre des médias malveillants qui monteraient en épingle une « petite phrase ». Mais les mots ont un sens. Et ils sont prononcés dans un contexte. La grandeur d’un homme d’Etat est de prendre la mesure des événements, mais aussi de se garder d’instrumentaliser une idée, en l’occurrence la défense nécessaire du mérite et de l’effort, dans un but politicien. La situation que nous vivons est inflammable. La responsabilité exige de tout faire pour apaiser, pour éviter de dresser les uns contre les autres, car les extrémistes de tous bords sont à l’affut des faiblesses de la République. Forcez donc votre nature et ne leur faites pas ce genre de cadeau.

50 commentaires sur Lettre ouverte à un Président qui joue avec le feu

  1. denise sarazin // 20 janvier 2019 à 12 h 59 min //

    j’apprécie votre lettre , monsieur Macron ne fera rien pour nous les petits retraites , l’argent va toujours aux riches et les plus pauvres de plus en plus pauvres

  2. superbe analyse Natacha!! merci à vous

  3. DOMINIQUE Aubry // 20 janvier 2019 à 12 h 40 min //

    C’est vrai qu’on aimerait croire au miracle, celui d’un jeune président élu grâce au système pour servir le système.
    Qu’est ce qui l’a fait courir jusqu’à aujourd’hui et qu’est-ce qui le fera courir demain ?
    Ce sont des questions importantes pour nous le peuple car il est jeune et brillant…
    Il n’a pas encore vraiment connu l’échec, un gros échec.Cest certainement à ce moment que les cartes peuvent être rebattues, face au doute et à la trahison.
    D’ici là il jouera et rejouera le rôle qui lui a valu tant de succès et qu’il interprète si bien…

  4. bonjour
    habituellement je ne lis pas ce genre d’article long et souvent incomprehensif
    et bien aujourd’hui je l’ai fait, c’est clair, net, précis et agréable a lire
    bravo madame…..
    je suis commerçante et femme d’artisans et au jour d’aujourd’hui plus on fait de bénéfices et plus l’ann qui suit nous sommes écrasés par les charges
    4600€ de RSI par mois pour toucher a nous 2
    2300€ de retraite voir moins.. et je ne cautionne pas tous les gilets jaunes….

  5. Vous pourriez etre conseillere de Macron. très bonnes idées exprimées avec maestria! les retraités ont vecu une autre epoque que les plus jeunes moins de 55 ans, où la société de consommation denoncée en 68 n’a cessé de grossir comme la grenouille de la fable. Ils ont peu de notion que tout ne nous est pas dû. les extremes avides de pouvoir leur font croire que c’est possible en sachant bien que non.

    La voix de la raison les blesse. Ils sont frustrés et en veulent au pere de la horde primitive(cf freud!) au point de vouloir un remake de son meurtre comme Louis 16. il me semble que votre voix de la raison est plus sage mais en pratique, qu’est-ce qui vous dit que les revoltés auraient mieux admis votre discours?

  6. Bravo
    Ça fait tellement de bien de lire des choses intelligentes qui n’tilisent pas les mots frelatés et vidés de sens des politicards arrivistes qui piétinent toute beauté pour en extraire un jus putride de corruption et d’arrogance, qui montent les gens les uns contre les autres pour se percher sur ce monticule de haine et entonner le chant du coq gaulois. J’espère que la basse-cour unie les fera tomber de quelques coups d’ailes épistolaires bien envoyés tels que le vôtre… Cot-cot-cot, courage, à toutes mes copines poulettes, je dis Tenez-bon, résistez aux méchants bouilleurs de marmite… On les aura, alléluia !

  7. Bravo Madame ! Je vous connais et vous avez souvent raison.
    Mais, désormais, que fait-on concrétement ?
    Merci Madame

  8. Freyssinier // 20 janvier 2019 à 12 h 08 min //

    Bravo Natacha Polony pour votre lettre, elle a le mérite de dire ce que beaucoup de gens pensent mais n’auraient pas su l’écrire aussi bien. Je ne crois pas hélàs que notre Président ait assez d’humilité pour s’en inspirer pour changer ne serait-ce qu’un peu son comportement « d’homme supérieur » et son mépris dont il inonde le peuple.

  9. Quelle jolie plume ! Merci Madame !

  10. Madame Natacha POLONY,la superbe,
    Vous avez tout bien compris,vousl’avez magnifiquement expliqué avec l’éloquence que l’on vous connaît Vous aller au coeur du cataclisme.Beaucoup devrait prendre exemple et s’en inspire , un grand BRAVO ET MERCI MADAME POLONY :UNE FIERTÉ POYR NOUS ET UN ESPOIR.

  11. Je demande a votre président de faire en sorte que ses députés ne s ordorment pas et qu ils travaillent à l assemblée ntionale .C’est bien le peuple qui paie.30 députés présents pr voté les autres brillent pat leur absence un vrai scandale .Je demande la suppréssion de leurs primes .Quand les français manquent leur travail au 1 et c est un blame 2ème la sanction tombe dehors. Merci de faire de même.

  12. Madame natacha polony,la superbe,
    MERCI.

  13. L évolution technologique entraîne l évolution des économies. Les ignorer nous marginalise et nous envoie dans le mur. Il faut suivre l évolution voire même l anticiper.

  14. Un grand Bravo à Madame Polony.. Une très grande Dame, une vraie journaliste neutre qui n’a pas peur de défendre ses idées.. Je l’admire depuis longtemps, vous ne me décevez jamais…. Merci de comprendre les Français qui souffrent

  15. Nicolas Cambon // 20 janvier 2019 à 11 h 32 min //

    Je perçois dans cette lettre le changement de paradigme qui est en train d’opérer dans la conscience humaine et le comportement apparemment lâche de notre gouvernement qui semble encore convaincu de l’immortalité de leur dieu consommation.
    Néanmoins, je peine à croire que ces hommes au pouvoir ne savent pas à quel jeu ils jouent. Bien au contraire, je pense qu ils ont bien des coups d’avance… Mais combien de coups d’avance ?
    La difficulté est de savoir à quelle sauce nous sommes réellement mangé.
    Quel est le degré de spontanéité dans les mouvements de colère des populations ?
    Quel est le niveau d’implication des médias dans la propagande gouvernementale ?
    Savoir qui sont nos bourreaux nous seraient d un grand secours mais comment s en faire une véritable idée au milieu de ce flot de news, fakenews, toujours plus demesurees, affligeantes, qui finalement nous anesthésie et nous donne la vision d un monde à 2 réalités parallèles, l une réservée à une élite instruite, l autre comprend la populace, abrutie, assommée, asservie, rendue sourde et muette.
    Que les langues se délient et surtout, que le capitalisme n accouche pas un monstre encore plus infâme…

  16. Bravo Natacha Polony,j’apprécie votre plume,vous dites toute cette vérité criante avec tant de finesse et de coeur. Vous me rappelez ma jeunesse lorsque mon papa écoutait une très grande dame comme vous, Mme Geneviève Tabouis. Beaucoup de nos politiciens devraient s’inspirer de votre connaissance.

  17. Il est totalement intolérable de voir notre président faire des cadeaux à coups de milliards aux plus riches, d’autoriser l’évasion et l’optimisation fiscale à coups de centaines de milliards et tout cela sans contreparties, sans incidences sur l’investissement et le développement, et de stigmatiser nos concitoyens qui temporairement peuvent avoir d’aide à coups de dizaines ou de centaines d’euros ! Et il faudrait voter pour lui au 2ieme tour des élections ?????

  18. 20/01/2019 – A 20 millions de Gilet Jaune, le pouvoir capitulera et sans violence…. Et les 700 000 élus mangeront dans nos mains – Si vous aimez un commentaire, dite le avec des mots et non des I-connes, pas toujours compréhensibles!

    Ils ont été autorisés et ils auraient été moindres…. Où sont les gilet-Jaune potentiels ? Au chaud dans les grand-rendez-vous acclamatoires à la gloire du macron ? Peuvent-ils ainsi se tromper. Oui si on considère que depuis le 17/11/2018, ils sont aux abonnés absents de leurs misères, ainsi non dite et surtout non entendue. Elle ne le sera pas plus, au contraire.

    https://wp.me/p4Im0Q-2Iu
    Connaissez- vous, au moins, la constitution (16 pages format journal au prix de 2€) version 21/07/2008)
    (Prenez le temps d’ouvrir les documents y inclus, dans : Etre, encore, Gilet Jaune, demain https://wp.me/p4Im0Q-2Et

  19. Votre clairvoyance est grande. Vous allez au plus percutant avec élégance. Vous êtes une belle lumière dans ce tunnel ultralibéral sans freins où le train de la France a été lancé aveuglément par cet imposteur porté aux nues par ce microcosme parisien indeboulonable mais vilipendé par ce peuple fier, hélas sacrifié qui ne peut donc ainsi se reconnaître dans de tels propos aussi vains et absurdes. Votre style est précieux dans ce paysage médiatique muselé. Le clash vous l’insinuez. Ce train sectaire a en effet de grande chance de dérailler à la sortie du tunnel. Le mérite, c’est le mot juste. La carrure d’un chef d’Etat se mesure à sa capacité d’élever la Nation c’est-à-dire la rassembler autour de grandes causes lorsque celle-ci vacille, se disloque . Votre constat est hélas sans appel.

  20. Vous ne ferez rien entendre à un hypomaniaque.Seul des soins peuvent nous en délivrer.

  21. Nous devons demander la destitution immédiate, d’Emmanuel Macron, pour haute trahison envers la France et sont peuple ! Il est entrain de vendre nos entreprises publiques que nous les Français avons mis des générations à payer avec nos impôts ! ( Aéroports, SNCF, EDF, barrage hydroélectrique etc) Emanuel Macron n’est plus là pour défendre l’intérêt des Français, mais seulement les intérêts de l’UE et du Capitalisme.

  22. Respect Madame POLONY vous écrives ce que les trois quart des Français pensent.

  23. Elle ne manque pas de raisons. Mais trop nombreux sont ceux qui se contente d’idées.

  24. Belle lettre merci madame Poliny pourtant je n’ai pas toujours été avec vous . Macron fait le sourd il attends l’essoufflement du conflit, il essaye d’endormir le peuple avec de belle paroles mais tout ça va mal finir ! Le peuple en a marre du mal vivre, d’etre Sur taxés !
    Si j’étais Président j’encouragerai l’artisanat j’aiderai à développer les indépendants en baissant les charges sociales et impôts en mettant la retraite à l’égal du salarié cela développerai la volonté de ce lancer en tant qu’indépendant encouragerai l’enbauche et diminuerait le chômage. Je ferai automatiquement et de suite payer l’impôt réel à toute sa ces multinationales qui fonds de gros bénéfices sur notre territoire et déclare avec leurs sièges social dans des paradis fiscaux ! Je m’occuperai en priorité des femmes seule avec enfants, des handicapés, je ferai aménager tous les lieux publics pour l’acces Des handicapés. Je remettrai ICF sur les plus riches ainsi qu’un impôt plus élevé pour des salaires plus élevés. Je diminuerai le salaire des sénateurs , hommes politiques et des présidents de grandes entreprises. Plus personnes dans les rues l’hiver des lieux seraient construits à cet effet . Contrôler l’immigration par des quotas mises en place. Comme au Canada il faudra venir chez nous avec un projet et de l’argent. Réduction du temps de chômage, quotas des allocations familiales sur maximum 3 enfants. Et bien d’autres idées à analyser et à mettre en place . Surtout écouter le peuple et avancer ensemble.

  25. Michel MALICK // 20 janvier 2019 à 10 h 57 min //

    Bravo Natacha, c’est exactement mon point de vue sur la façon d’agir des hommes politique de notre Patrie, que je dénonce depuis 1981. Malheureusement, même parmi mes collègues de travail (secteur cristallerie) je ne me suis fait que des ennemis, à croire que la majorité des Français ne savent pas analyser une situation et revote toujours pour ceux qui vont leurs taper dessus encore plus fort que les précédents !

  26. l’entre soi comme vision politique c’est ce que nous vivons non SUBISSON depuis des années .Demander aux agriculteurs des prix toujours plus bas des charges toujours plus élevées des retraites toujours plus misérable sous prétexte qu’ils non pas cotisés a la bonne hauteur. Il est évidant qu’il fau revoir cela.Comment pouvons nous étres compris par des gens qui fixent eut mémes leurs rénumérations . Sou le prétexte qu’ils sont incorruptibles ,ce qui sou entant que tous les autres le seraient .Le respect n’a de valeur que s’il échangé.

  27. Merci Mme Polony, merci d’exprimer le ressenti du peuple de France….

  28. DE LA CALLE // 20 janvier 2019 à 10 h 26 min //

    Bravo Natacha, très bien écrit. Je suis aussi d’avis qu’une vidéo aurait été plus percutante. Vous parlez de la « grandeur d’un homme ». Hélas nous n’avons pas affaire à un homme qui se veut grand mais à un individu qui est dans le paraître et uniquement dans le paraître. Rien n’est naturel, authentique chez lui. Tout n’est qu’apparence et narcissisme.

  29. Bravo Madame. Je vous ai toujours apprécié même quand je ne partageais pas vos idées. Vous êtes une grande journaliste, n’en doutez jamais. Cet homme nommé Macron est pour moi un fou dangereux. Je vous embrasse de tout mon cœur révolté et ulcéré.

  30. J’adore la générosité de ce texte 🙂 et j’espère qu’il va attendrir un peu les cœurs en marbre noir brillant

  31. Bonjour superbe analyse j’adore votre franc parler.malheureusement peu de journalistes ont cette qualité.

  32. Bravo belle analyse, bravo aussi pour avoir le courage de publier.
    Il faut aller plus loin et démontrer qu’il est possible de garder notre modèle n’on pas en remplacent un service par un autre ou en ne faisant payer que les classes moyennes mais en diminuant le train de vie de nos gouvernants actuels et anciens, en arrêtant de distribuer, de gaspiller l’argent public sans compter

  33. Comment continuer à lire une ligne de cette dame dont la prétention journalistique se résume à une agrégation de lettres, qui excite les gens à la guerre civile, et dont la première faute d’orthographe prend place dès la quatrième ligne ? C’est elle-même qui passe son temps à dénoncer le niveau des élèves (un manque d’assimilation sans doute) et qui nous enfume de ses délires identitaires. Je passe sur son goût vestimentaire de mère maquerelle de bas-de-gamme, mais tout ceci accumulé ne me permet pas d’aller au-delà de cette quatrième ligne !

  34. Je me demande si Macron n’a pas été placé là ou il est pour, in fine,préparer le terrain en vue de la mise en place d’ un homme providentiel .

  35. Merci Madame, vous avez écrit avec beaucoup de talent ce que je pense et que je dit. Je suis retraitée et je gagne 800€ par mois (heureusement mon mari a une meilleure situation que moi). L’effort je connais et pour travailler j’ai accepté de changer de ville pour pouvoir élever mes enfants. Quels efforts M. MACRON a-t-il fait ? A-t-il du travailler pour payer ses études ? Je paie des impôts, ce que je trouve normal, mais j’aimerais que cet argent soit mieux dépensé et ne serve pas à « engraisser » une multitude de politiques bien trop nombreux à mon avis.

  36. geuenich gauckler nicole // 20 janvier 2019 à 9 h 27 min //

    bravo madame Polony pour vôtre courage mais il comprend rien nôtre Président

  37. Remarquable ,une analyse très fine d’une femme intelligente et sensible. BRAVO NATACHA ….

  38. Merci Natacha
    Tout est dit vous êtes une personne belle et intelligente je le pense vraiment
    Mais toute ces belle phrases
    Alors au il ne comprend pas des mots simple
    (Finir les fin de mois avec dignite)…

  39. Bravo Mme Polony! Vous êtes tellement dans le VRAI! j’en suis toute émue. Merci pour votre soutien. Sincèrement plaisir de toujours vous lire

  40. Bravo MADAME, j’admire votre intelligence, votre esprit d’analyse si pertinent dans la critique et les solutions. J’ai toujours pensé que seule une FEMME digne de ce nom pourrait être la solution à tous les problèmes des fraçaises et des français. Avez-vous déjà envisagé faire de la politique pour le bien de la FRANCE ? Si non, merci d’y réfléchir car nous avons vraiment besoin d’une personne intègre, lucide et efficace comme vous pour essayer de sortir la Nation du gouffre dans lequel elle sombre peu à peu… Dans tous les cas MERCI beaucoup d’exister et de parler comme vous le faites !!!…..

  41. Tout est dit.ce president à allumé des incendies dans tous les pans de la société ; Il n’y a plus qu’à attendre l’embrasement général et les élections européennes.le mouvement gilet jaune va perdurer je pense jusqu’à anéantir ce quinquennat. Le prochain président aura du pain sur la planche pour recoller les morceaux et devra arriver avec les solutions dans son panier électoral mais en plus il devra se plier à une obligation de résultats rapide sinon le peuple gilet jaune remettra le couvert quel que soit ce président. De melenchon à le Pen tous les courants politiques auront droits au même traitement que macron et ils ne se battent pour voter les motions de censure car tout le monde aboie bien au chaud dans son parti mais se chie dessus à prendre le pouvoir trop bien payé car beaucoup a compris que l’on peut vivre grassement de l’opposition. Qui est en mesure de redresser le pays dans le paysage politique actuel ????

  42. C’est un plaisir de lire Natacha qui parle très clairement de ce qu’un chef d’État ne veut pas entendre et comprendre. La consultation des maires de France n’apportera rien aux malaises, elle va contribuer à développer la haine et le dégoût contre ce type qui campe sur ses positions celle de faire évoluer les riches contre les pauvres. De toute façon sa réputation est faite, il craint même le pire d’ailleurs Brigitte ne le suit pas dans son tour de manège car la queue de mické ne peut plus être attrapé,les gens sont exaspérés de subir toutes ses injustices qui est un bon coup de poignard dans le dos. Encore merci Natacha de n’avoir rien oublié dans ta lettre qui est une référence pour le peuple en colère. Claude Roger de Limoges en Haute-Vienne.

  43. Carcy david // 20 janvier 2019 à 7 h 48 min //

    Merci madame, l uberisation des métiers se poursuit.

  44. Merci Madame pour cette juste vision de notre Société.

  45. Prenez soin de vous, Madame, on aura besoin de vos services dans peu de temps !

  46. vous sélectionnez les commentaires ????

  47. Madame Polony a tout très bien dit. C’est une vraie journaliste et une patriote. Mais elle bien la seule devant une meute d’autres « journaleurs »sans cervelle des chaînes de TV que nous payons et qui annoncent les lignes éditoriales qu’on leur impose. Bravo Natacha.

  48. Jean claude // 20 janvier 2019 à 4 h 14 min //

    Bravo madame, beaucoup de respect pour votre vision de notre monde et votre art de l.ecriture. Je souhaite que notre président vous lise.

  49. Mme Polony, vous faites partie de ces voix discordantes des médias que d’autres et moi-même désignons aujourd’hui merdias, excusez du peu ! Seulement, je retiens le caractère très militant de votre lettre ouverte et vous demande d’utiliser Marianne pour dénoncer le comportement criminel de ceux et celles qui se disent vos confrères et qui ne font rien d’autre que d’instrumentaliser en créant un concept nouveau qui répond aux expressions de « les violences » et « des violences ».Il suffit pour eux d’utiliser l’une ou l’autre de ces expressions et le tour est joué. Celui qui écoute comprend de suite qu’il s’agit de faits inacceptables et répréhensibles commis par des manifestants, Gilets Jaunes ou pas. Dans le même temps,on légitime la répression sauvage et aveugle de la Police et des CRS.Ils peuvent mutiler des manifestants pacifiques, qu’importe, »ils font un travail très difficile, et se font boxer sans raison par n’importe quel forcené », les pauvres, démunis qu’ils sont, sans bouclier, sans casque, sans botte, sans grenade, sans matraque, sans flash-ball, sans parler qu’ils se retrouvent toujours seuls face à des hordes sanguinaires prêtes à se faire du flic ! Voilà la doxa du Pouvoir et des m…dias. Le Net vous offre des vidéos par centaines, ainsi que des témoignages. Aidez nous à dénoncer cette répression digne des régimes les plus totalitaires. Contactez des collègues, ameutez qui de droit à travers Marianne. Vous êtes Marianne, vous êtes la République même, soyez la Révolution, sans calcul, sans tergiversation, tout simplement en faisant l’Histoire. Merci d’avance au nom de la France.

  50. Stéphane Dolais // 20 janvier 2019 à 2 h 42 min //

    Chère Natacha Polony,

    Je m’étonne de votre naïveté et votre candeur. Ou bien faites vous semblant d’être indignée et participez à cette mascarade politico-médiatique ? Avez vous cru une seconde aux discours d’Emmanuel Macron ? Un homme averti en vaut deux, et vous et moi savons depuis le début que Mr Macron, comme d’ailleurs une grande partie des élites, travaille pour les ILLUMINATIS et leur projet mondialiste du Nouvel Ordre Mondial, c’est à dire une dictature mondiale contrôlée par un gouvernement mondial aux profits de milliardaires réunits dans des sociétés secrètes et des « think thanks » comme le groupe de BILDERBERG. Ce N. O. M. répété comme un Mantra par les présidents américains successifs depuis des décennies, Nicolas Sarkozy, Gordon Brown et beaucoup d’autres. Mr Macron à été formé par la banque Rothschild et travaille pour les oligarques qui ont payés sa campagne. Il n’est qu’un exécuteur, un second couteau. Son discours d’intronisation devant la pyramide du Louvres, rempli de symboles maçonniques, était un signe annonciateur et invocateur des forces de destructions dont il est le maître d’œuvre pour son mandat. Macron ne travaille pas pour les français. Arrêtons ce jeu de dupe. Les français en ont assez de ce pseudo intellectualisme de bobos parisiens. Nul besoin d’un doctorat pour comprendre les véritables enjeux et les forces en présences au niveau national et international. « Ordo ab Chaos » : L’ordre par le chaos. Telle est sa mission. Les français en ont assez qu’on les prenne pour des cons. Aujourd’hui, grâce à internet et aux sites de ré-information, la Vérité éclate au grand jour. Si vous aimez la France et les Français, Natacha Polony, de grâce, dites la vérité ou taisez vous.
    Stéphane Dolais.

1 3 4 5 6 7 14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*