61% des Français sont opposés au droit de vote des étrangers

C’est le résultat d’un sondage publié par le « Parisien » ce 12 décembre au moment où François Hollande entend relancer ce projet qu’il n’a, en réalité, jamais abandonné.

La majorité des Français sont opposés à l’extension du droit de vote aux élections municipales aux étrangers non membres de l’Union européenne. « Ce sondage confirme les enquêtes réalisées par de nombreux confrères depuis la fin 2012 montrant déjà un basculement d’une majorité de Français dans l’hostilité au droit de vote des étrangers, moins de six mois après l’élection de François Hollande, celui-ci ayant, dès l’automne 2012, donné le sentiment qu’il n’irait pas au bout de sa promesse de campagne », analyse Gaël Sliman président de l’institut de sondages Odoxa.

… Et pourtant, le Président Hollande veut y aller.

Le 16 mai 2013, au cours de la longue conférence de presse bisannuelle, François Hollande a évoqué le droit de vote des étrangers, en se montrant assez volontariste : « Sur le droit de vote des étrangers, je n’ai pas soumis ce texte car je sais que l’opposition n’en veut pas, et je ne veux pas donner l’impression que nous chercherions avant les élections municipales à imposer les enjeux ». Et il ajoute qu’après « ces élections municipales, comme cela il n’y aura plus d’enjeu, il sera soumis au Parlement et le Parlement en fera l’adoption s’il le souhaite. »

Néanmoins, le calendrier électoral s’est depuis précisé. Les élections départementales (ex cantonales) se dérouleront fin mars 2015 et celles régionales (avec les 13 nouvelles régions) en décembre de la même année.

Le 21 avril 2014, François Hollande célèbre à l’Hôtel de ville de Paris, en compagnie d’Anne Hidalgo, le 70ème anniversaire du droit de vote des femmes. Rappelons que c’est le général de Gaulle qui l’a instauré par ordonnance du 21 avril 1944, droit qu’elles ont fait valoir un an plus tard en votant pour la première fois pour les élections municipales de 1945

A l’occasion de cette célébration, le président français affirme que « le droit de vote doit encore évoluer avec le droit de vote des étrangers aux élections locales ». Il rappelle aussi qu’il convient de modifier la constitution pour le faire.

Le 8 décembre 2014, Jean-Christophe Cambadélis, patron actuel du Parti socialiste a contacté ses partenaires afin de constituer un comité national pour le droit de vote des ressortissants non-communautaires aux élections locales. Il est soutenu par Jean-Michel Baylet (Radicaux de gauche).

… Attention, tromperie à l’horizon

François Hollande n’exclue plus le référendum constitutionnel qu’il a toujours refusé. « Il y a un an, il ne voulait pas en entendre parler. Aujourd’hui, c’est autre chose », confie l’un de ses proches. A l’Élysée un groupe de députés proches du Chef de l’Etat s’est constitué pour travailler sur la question. Mais une rumeur circule et se précise de jour en jour : il s’agirait, en fait, de proposer un référendum constitutionnel « à choix multiples ». Les Français seraient dans ce cas appelés à répondre à plusieurs questions nous indique lePoint.fr. "Une façon d’ôter le caractère frontal d’une réponse par oui ou non", indique une source proche du dossier… Une manœuvre politicienne digne du locataire de l’Elysée qui a bien besoin de redorer son blason avant l’échéance présidentielle de 2017.

Sur le fond du dossier, il nous faut traiter de plusieurs points et entre autres de :
La nationalité et la citoyenneté ; du suffrage censitaire … ou du droit de vote au nom de l’impôt comme le suggèrent les idéologues socialistes ; des promesses de F. Hollande, après celles de François Mitterrand ; du thème de la réciprocité ; de la création, dans ces conditions, de Conseillers municipaux inégaux ; et de la nécessité du référendum pour que tous les Français puissent s’exprimer librement. Sur ce dernier point, que le pouvoir socialiste ait le courage de le faire honnêtement et celui de tirer toutes les conséquences d’un vote éventuellement négatif, comme le fondateur de la Vème République l’a fait le 27 avril 1969.

Je vous propose de relire ma publication du 14 décembre 2012 sur mon site d’élu local « Quimperlé-Passion ». Tous ces points y sont traités.

Alain Kerhervé


 

 

14 commentaires sur 61% des Français sont opposés au droit de vote des étrangers

  1. Inutile de se mettre la rate au court-bouillon, nous sommes ce que vous fûtes et la France des moutons euphoriques plongent du haut de la falaise en acceptant des hémicycles vides pour voter des Lois !
    Ne cherchez pas une explication c’est culturel et tant que le Ciel ne nous sera pas tombé sur la tête….les polémiques stériles l’emporteront sur l’UTILE !!!!

  2. combien de députés pour voter une loi sur les ouvres d » art qui rentrerais dans l » ISF : 21 était présent sur 577 et c » est NON QUI sait que 2000 personnes , gère la DETTE de la SNCF QUI sait que les SYNDICATS et CE..possédé 16 CHATEAUX ? peu t » on avoir confiance en M.BERTRAND , qui nous avais promis : plus de 500.000 adhérents a l » UMP les électeurs en on marre de leurs MENSONGES ? deux Présidents , qui font tout le contraire de se qu » il avait promis et en plus le NON du REFERENDUM ; déductions : ne plus VOTER

  3. Dans tous les cas de figures de la carte politique en France, quelque soient les analyses il n’y a plus de majorité en France !!!
    Avec en moyenne 55% à 65% d’abstentions au second tour les élus de quelque bord qu’ils se réclament sont des élus Minoritaires. Cela vaut principalement pour les élections de Parlementaires, des Régionales,des Cantonales .Actuellement près de 459 députés sur 577 siègent avec moin de 30% des inscrits en poche !!!!Belle représentation, belle délégation de pouvoirs !
    On est trés loin des valeurs démocratiques du 50% + 1 voix des inscrits pour emporter « la timbale ».
    Si on ignore ce phénoméne réel et incontornable tout commentaire est « vicié » à la base !
    Bien courtoisement
    JC BAERT

  4. Les droites sont majoritaires en France. C’est vrai. Mais, il y a la composante FN qui est rejetée par une grande partie de la droite. Du coup, elle est minoritaire. C’est donc bien les chefs qui causent leur propre malheur, puisque ceux qui les suivent obéissent à leurs déclarations de na pas s’allier avec le FN. L’erreur est là. C’est du moins, mon analyse.

  5. Je n’ai pas écrit du peuple mais d’UN peuple et cela vous encouragera peut-être à reconsidérer votre commentaire et à méditer sur les raisons qui font que nous sommes dirigés depuis des lustres par des minorités relativement agissantes qui forment Un peuple.

  6. Oui vous avez raison : on se demande pourquoi malgré les évidences d’incompétences gouvernementales les français et les françaises ne reprennent pas les fourches et fassent pêter la médiocritude pour redonner à la France ses lettres de noblesse d’un pays INTELLIGENT !
    Le Professeur Jacques Marseille de la Sorbonne(depuis décédé)écrivait en 2003 à propos de notre situation politico-économique : cela va pêter !
    Il ne s’était hélas pas hasarder à dire quand !
    Eh oui, on se demande, mais la réponse viendra comme toujours lorsque le Ciel nous tombera sur la tête car d’ici là ,chacun,chacune,vrais gaullistes ou pas, tentera de se débrouiller dans son coin en attendant, pour certains seulement, que quelqu’un se dévoue !Bon courage, car l’espoir n’a pas disparu et au risque de me répéter l’orgueil décroit lorsque la faim croit !

  7. Richard : pars la volonté du peuple ? NON puisque les droites sont Majoritaires face a l  » UNION de la gauche ? chercher l . » erreur

  8. Je me demande ce qu’attende les vrais Gaullistes pour s’unir et débarrasser la France de ces gens à la botte de la finance internationale. Je me souviens d’avoir lu, il y a pas mal de temps déjà, dans un livre des Compagnons de la Libération, que De Gaulle était favorable à l’instauration d’une monarchie éclairée pour parachever l’œuvre de la France. Pourquoi ne pas tenter le coup ? Au point où en en est. Bientôt, nous n’existerons même plus.

  9. Cher Richard,
    Naturellement que cela marche puisque Mr Hollande et ses sbires ne sont pas arrivés au pouvoir par hasard mais par la volonté d’un peuple qui n’a pas hésité dans son passé a pactiser avec l’occupant. Décidement en ce moment le Général de Gaulle et ses compagnons doivent faire des bonds dans leurs sépultures !!!!

  10. C’est surtout une bonne façon insidieuse de la part de Monsieur Hollande, de diviser les français sur des sujets bidons. Et le pire, c’est que ça marche.

  11. Une fois encore on fonce tête baissée dans le décor de la confusion entre but et moyen!
    Question non posée : Pourquoi faire voter les étrangers chez nous ?
    Les étrangers qui vivent régulièrement en France ont-ils un avenir électoral dans un pays qui n’est pas le leur ?
    Comparativement pour expliquer cette supercherie intellectuelle des destructeurs de notre belle terre latine et ensoleillée est-ce que nous pourrions de même accorder à notre voisin le droit d’accés à notre compte en banque?
    Toute cette question du droit de vote des étrangers est méprisable car elle nous renvoie à nos maladies héréditaires d’un peuple qui cherche des solutions à des problémes qui n’existent pas pour faire du vent politicien !
    Pourquoi faire voter des étrangers en France si donc les Français ne le peuvent lorsqu’ils sont à l’étranger ?
    On marche sur la tête des idéologies politiciennes à en perdre notre bonne humeur, notre âme naturelle de gens sérieux !

  12. A RichardC’est effectivement ce que je défends.

  13. Le problème est pourtant très simple. Si un étranger veut voter, il demande une naturalisation pour devenir français. Tout le reste n’est que magouille électorale pour conserver son poste au détriment de la France.

  14. en 2011 le sénat a voté une proposition de loi..il était a GAUCHE.. désormais , il est a DROITE.. donc il est impossible de faire cela..? vous savez très bien que dans les années a venir, avec le droit du SOL.. surtout en outre mer. BAROIN.. voulait le droit du sang.. prier de se taire..SI un étrangers veut voter; il deviens FRANCAIS..UNE QUESTION : est t »il normal que les BI.Nationaux votent hors de la communauté Européenne :un exemple les TUNISIENS de FRANCE..on voté a l’époque pour les islamiques…on peu dire la même chose pour d » autres pays ,n’ayant PAS , cette double Nationalité , je me sens frustrer. Donc , je suis doublement CONTRE.. se n’est que , mon point de vue..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*