L’Union Populaire Républicaine, qu’est-ce ? – Et quel est son programme ?


Nouvelle venue dans le débat politique, l’Union Populaire Républicaine (UPR) rassemble des Français, de droite et de gauche, dont les rangs grossissent rapidement. Notre point commun à tous, c’est que nous refusons l’asservissement de la France, et que nous posons la question fondamentale qu’aucun parti ni aucun média ne veut poser : Avons-nous oui ou non intérêt à rester encore dans l’Union européenne ?

En exigeant que ce débat ait lieu, l’UPR ouvre ainsi la voie du vrai changement que tout le monde attend. Allant au fond des choses, nos analyses prouvent que la crise politique, économique, sociale et morale de la société française trouve justement son origine dans cette Union européenne qui nous asphyxie mais dont on nous prétend faussement qu’elle serait irréversible et non sujette à débat. Notre programme en tire la conséquence :

La France doit sortir de l’Union européenne

L’UPR n’est pas un parti de politiciens-caméléons qui multiplient les promesses vagues et contradictoires afin de plaire à tous les publics, juste avant les élections. Les Français en sont écœurés et ils ont raison ! Nos propositions sont très réfléchies, adéquates, précises, et sans ambiguïté. Voilà qui change tout. Elles sont aussi parfaitement applicables, il faut seulement du courage politique pour en décider :

La sortie nécessaire de l’euro. Il ruine notre pouvoir d’achat, entretient le chômage, plombe nos entreprises, et accélère les délocalisations. Rétablir le franc, c’est évidemment possible, et c’est indispensable !

La récupération instantanée d’au moins 11 milliards d’euros par an, clé d’une politique sociale.
Ce pactole, c’est une estimation minimale du seul coût direct de la construction européenne pour la France (qui inclut par exemple la ‘‘contribution nette’’ de 7 milliards € que les Français versent chaque année à l’UE, sans qu’on ne leur demande leur avis ni les en remercie). Sortir de l’UE nous permettra d’utiliser cet argent dans des baisses de TVA et la mise en chantier d’au moins 60.000 logements sociaux supplémentaires par an.
Quant aux fonds prétendument ‘‘européens’’ versés aux agriculteurs ou aux collectivités locales, ils sont en réalité payés par nous. Ils seront donc préservés et même accrus grâce à cette clarification.

Le retrait indispensable de l’OTAN et de la Politique étrangère européenne.
Cette subordination honteuse grève notre budget de défense et nous entraîne dans des guerres illégales qui ne sont pas les nôtres.

La reprise en mains immédiate par la France de la défense de ses intérêts commerciaux à l’Organisation Mondiale du Commerce.
Ne laissons plus cette tâche décisive à des Commissaires européens qui favorisent les délocalisations dans notre dos ! Nous devons nous protéger du dumping monétaire, fiscal et social !

La relance effective du pouvoir d’achat.
C’est socialement urgent et cela permettra de relancer la croissance.

La nécessité évidente de rétablir des contrôles aux frontières nationales.
Sans quoi toute politique de maîtrise des échanges commerciaux, financiers et migratoires est vaine.

L’UPR, c’est la clairvoyance et la modération

Ne vous laissez pas impressionner par la propagande.Sortir de l’Europe n’est pas un drame, une folie ou un extrémisme : c’est la situation de la Suisse et de la Norvège, qui sont les 2 pays européens où l’on vit le plus heureux, selon les statistiques du Programme des Nations Unies pour le Développement !

L’UPR rassemble des Français de droite et de gauche, fidèles à 15 siècles d’indépendance nationale et à 2 siècles d’acquis républicains, qui refusent tout extrémisme.
La folie et l’extrémisme sont du côté des européistes, qui récusent les résultats des référendums et qui veulent forcer 27 peuples aux intérêts divergents à disparaître de gré ou de force dans un ensemble absurde et ingérable, dont les effets sont toujours plus nocifs et le fonctionnement toujours plus despotique. L’UPR veut arrêter définitivement cette fuite en avant vers la dictature.

L’UPR redonne à la France sa vraie personnalité

Notre programme pourra vraiment être mis en œuvre car la France, libérée de l’UE, n’aura plus besoin de quémander l’autorisation de quiconque. C’est la grande différence de l’UPR avec les autres partis politiques, à commencer par les ‘‘souverainistes’’, qui font mine de critiquer l’Union européenne mais ne proposent jamais d’en sortir, préférant égarer les électeurs dans d’éternels projets franco-français ‘‘d’autre Europe’’. Des projets fumeux qui se contredisent les uns les autres, et qui n’intéressent personne en dehors de nos frontières !

Depuis un demi-siècle, l’histoire prouve bien que tous les projets ‘‘d’autre Europe’’ sont utopiques car ils se heurtent à la contradiction des intérêts nationaux. On le voit partout : sur le Pacte de stabilité, l’euro, le droit du travail, la guerre en Irak, les OGM, la concurrence fiscale, les délocalisations, la TVA, les fusions industrielles, etc.

En se libérant du carcan de l’UE qui l’étouffe, la France retrouvera sa vraie personnalité, celle qui lui vaut depuis toujours une sympathie mondiale. Elle restera bien entendu membre de toutes les autres organisations internationales, notamment l’ONU et le Conseil de l’Europe. Ainsi, loin d’être ‘‘isolée’’ comme on nous en menace, elle verra au contraire affluer les offres de coopération venant de tous les pays du monde.

Au XXIe siècle, l’idée de trier les coopérations en fonction de l’appartenance ou non au continent européen est totalement irréaliste et dépassée. C’est même une discrimination injuste, suspecte, et dangereuse pour la paix du monde.

  • Le Programme en 8 points essentiels :

Le programme présenté ci-dessous n’est qu’un aperçu du programme précis que l’UPR présentera aux Français le moment venu, dans la perspective des échéances de 2012. Bien qu’encore incomplet, ce programme comporte les éléments phares de la stratégie de l’UPR pour la France, ceux-ci s’inscrivant en rupture avec l’ensemble de la classe politique française.

1 – Un « programme » est inséparable d’une analyse du monde et d’une vision de l’avenir de la France

Le premier point essentiel, c’est qu’un « programme », pour avoir du sens, ne doit pas être une avalanche de propositions sorties d’un chapeau, comme les dizaines de foulards de couleurs qu’un prestidigitateur sort à la queue leu leu de son haut-de-forme pour épater le public. L’UPR est un mouvement politique qui a le sens de l’État, qui s’est créé pour sauver la France du désastre et qui respecte l’intelligence de nos compatriotes. Le programme de l’UPR ne saurait donc reprendre de façon irréfléchie les dernières idées à la mode, pour en faire un pot-pourri de « 99 » ou « 101 » propositions, dont la seule idée directrice consiste à flatter tour à tour les différents publics dans un but clientéliste.

Pour l’UPR, un véritable programme doit s’inscrire dans une analyse précise, lucide et sans complaisance du monde actuel, et dans une projection de ce que l’on juge souhaitable pour le monde, pour la France et pour l’avenir des Français. Plutôt que de lancer une centaine de propositions disparates, comme le font tous les candidats à l’élection présidentielle, l’UPR estime donc qu’il faut commencer par le commencement, c’est-à-dire par expliquer aux Français :

– quelle est la situation actuelle, en quoi elle pose problème et ce que l’on propose pour y remédier ;

– quelle est la vision que nous avons du futur souhaitable, non seulement pour la France et pour les Français, mais aussi pour l’ensemble du monde, tant il est vrai que la France constitue encore une référence pour tous les peuples de la Terre.

2 – Seule l’UPR fait le bon diagnostic sur le déclin de la France

Un médecin commence toujours par établir le bon diagnostic avant de prescrire des soins. L’UPR procède de la même façon : elle veille d’abord à établir le bon diagnostic sur les vraies raisons du désastre actuel puis elle en informe les Français, en adultes, pour leur indiquer les bons remèdes.

Sur la base de preuves irréfutables, que d’ailleurs aucun de nos adversaires ne conteste, l’UPR diagnostique ainsi que la France et tout le continent européen sont victimes d’une stratégie de domination, perfidement nommée « construction européenne », conçue par les États-Unis d’Amérique depuis 1945 à leur profit. L’UE et l’OTAN sont les deux faces de cette stratégie impériale américaine, qui vise à mettre hors-jeu l’ONU, à coloniser l’Europe, et à dominer le monde par des guerres illégales.

C’est pourquoi prétendre résoudre les problèmes de la « construction européenne » en gardant le silence – comme le font tous les partis politiques français –, sur le fait que les États-Unis la pilotent en sous-main, c’est condamner les Français à ne rien comprendre. Et c’est leur proposer sciemment des remèdes inefficaces.

3 – L’UPR a des remèdes précis, qui exigent tous la sortie de l’UE

L’UPR n’est pas un parti girouette qui change sans arrêt ses propositions selon la dernière actualité.

Nos 7 remèdes prioritaires constituent à eux seuls le changement politique le plus puissant qui ait été présenté aux Français depuis 1958.

Les voici :

1. la sortie urgente de l’euro, dont les effets sont désastreux dans tous les domaines et dont la désintégration est inéluctable,

2. la réattribution à la Banque de France de son rôle normal de financement de l’État et des collectivités locales, sans quoi tout contrôle de l’endettement public est voué à l’échec (abrogation de l’article 25 de la loi n°73-7 du 3 janvier 1973),

3. la réappropriation par la France de son droit inaliénable à défendre elle-même ses propres intérêts à l’Organisation Mondiale du Commerce(OMC), sans laisser cette tâche, cruciale pour contrer les délocalisations, à la Commission européenne qui piétine nos intérêts vitaux,

4. le rétablissement effectif du contrôle des flux de capitaux, de marchandises, de services et de personnes, seule mesure de sauvegarde permettant de donner un coup d’arrêt à la débâcle économique et sociale en cours,

5. la renationalisation de notre politique étrangère, accompagnée d’une sortie de l’OTAN et du retrait de nos troupes engagées dans des guerres juridiquement illégales, moralement honteuses, et très meurtrières(comme en Afghanistan par exemple),

6. la sortie au plus vite de l’Union européenne car toutes les mesures précédentes, vitales pour redresser la France, sont toutes contraires aux traités européens. Cette sortie est parfaitement possible : l’article 50 du traité sur l’UE l’a prévue,

7. le lancement d’un grand programme de logements sociaux. Il sera financé par notre sortie de l’UE, qui nous fera économiser au moins 10 milliards d’euros par an, estimation minimale du coût net de l’Union européenne pour la France. Nous résoudrons ainsi les problèmes de logement des Français tout en procédant à une relance économique créatrice d’emplois.

Rappelons ici qu’un programme plus détaillé, comportant notamment d’autres mesures structurelles, sera présenté par l’UPR le moment venu pour les échéances de 2012.

4 – L’UPR allie compétence technique, bon sens et modération

L’UPR dérange les tenants de l’ordre européiste car c’est un mouvement sérieux, qui ne verse dans aucune outrance, dont les analyses techniques sont très fiables, et dont l’action s’inscrit dans quinze siècles d’indépendance nationale et deux siècles de tradition républicaine.

Vouloir sortir de l’UE n’est en rien une idée folle ou extrémiste : les deux États d’Europe où l’on vit le plus heureux, selon l’ONU, sont la Suisse et la Norvège, qui sont hors de l’UE. La folie et l’extrémisme sont au contraire le fait des européistes, qui violent les référendums et veulent ligoter la France dans une construction ingérable de 27 États aux intérêts contradictoires dans la plupart des domaines.

Mieux encore, la sortie de l’UE permettra à la France de redevenir l’un des États les plus respectés de la diplomatie mondiale et dans de nombreuses organisations internationales, à commencer par l’ONU, le Conseil de l’Europe et la Francophonie.

Affirmer que sortir la France de l’UE l’isolerait du monde est un énorme mensonge : c’est au contraire son appartenance à l’UE/OTAN qui l’isole et salit son image aux yeux de 80 % des peuples du monde !

5 – L’UPR garantit la mise en œuvre de ses propositions

L’UPR pourra mettre en œuvre ses propositions parce que les Français peuvent les décider tout seuls, sans demander d’autorisation à quiconque. C’est là une différence capitale avec TOUS les autres partis politiques, qui multiplient les promesses (« Europe des patries », « Europe sociale », « euro monnaie commune », etc.) sans jamais préciser que leur réalisation dépend du bon vouloir de 26 autres États… qui n’en veulent pas, et aussi de l’accord tacite des États-Unis d’Amérique qui en veulent encore moins !

À l’UPR, nous démontrons que tous ces projets d’autre Europe ou d’autre euro sont des leurres : l’opposition des 27 intérêts nationaux et l’alignement d’une majorité d’États membres derrière les États-Unis bloquent tout changement réel de l’Europe. On le constate sans arrêt sur tous les sujets (monnaie, social, guerre en Irak, OGM, délocalisations, marché transatlantique, etc.).

La sortie de l’UE n’interdit évidemment pas du tout les coopérations internationales, avec des pays européens ou non européens. Au contraire, elle les rendra plus claires et efficaces.

6 – L’UPR rassemble vraiment au-dessus du clivage droite-gauche

Presque tous les partis politiques affirment vouloir rassembler les Français. Mais aucun ne s’en donne les moyens puisqu’ils adoptent tous des alliances ou des discours qui divisent les Français selon les réflexes droite-gauche.

Tel n’est pas le cas de l’UPR qui ne s’intéresse qu’à rendre aux Français leur démocratie et la liberté de la France. C’est pour cela que l’UPR rassemble des Français de tous les bords. L’UPR est un parti de libération nationale, il n’a donc pas vocation à anticiper sur tous les choix que les Français feront démocratiquement une fois qu’ils auront recouvré leur souveraineté et leur indépendance.

7 – À l’UPR, pas d’ambiguïtés politicardes ni de financements discrets

Les Français attachés à la souveraineté de la France sont ulcérés lorsqu’ils découvrent que des politiciens qui critiquent férocement l’Europe dans les médias sont en réalité de mèche avec l’UMP ou le PS, dont ils obtiennent des financements discrets ou l’absence de concurrent dans leur circonscription législative.

Tous les membres de l’UPR, dirigeants compris, s’engagent quant à eux à ne jamais fricoter avec un parti européiste : ce principe redonne clarté et dignité au combat politique. Tous ceux qui font connaissance de l’UPR approuvent ce principe à 100% !

L’UPR n’a rien à voir non plus avec tous ces partis où l’on répartit les rôles pour « ratisser large » : tel dirigeant se dit pour l’euro, tel autre pour sa sortie, un troisième condamne la rentrée dans l’OTAN tandis qu’un quatrième affiche ses convictions atlantistes. Souvent même, c’est le principal dirigeant qui joue les caméléons, en changeant son discours sans la moindre cohérence et en multipliant les contradictions, rien que pour satisfaire chacun de ses interlocuteurs, chacun de ses publics.

L’UPR n’est pas ce genre d’auberge espagnole peuplée de caméléons et d’opportunistes : tout le monde y dit et y écrit la même chose tout le temps et à tout le monde, conformément à notre Charte fondatrice.

8 – À l’UPR, nous nous battons pour la France, pas pour des places

L’objectif de l’UPR n’est pas de permettre à tel ou tel de ses responsables de décrocher un poste de député ou de ministre pour servir de caution « gaulliste » ou « républicaine » dans un gouvernement européiste de droite ou de gauche.

L’UPR est un mouvement digne et loyal qui veut rendre à la France sa souveraineté et sa démocratie, point. En adhérant à l’UPR, vous pouvez être enfin sûr de ne pas être trompé.

http://www.u-p-r.fr

8 commentaires sur L’Union Populaire Républicaine, qu’est-ce ? – Et quel est son programme ?

  1. Bonjour.fantastique votre programme ,pour une fois,les Français musulmans sont considérés comme, des Français à. Part entiere.vite une adresse une inscription ,j’adhère !!!

  2. COUZINET DANIEL // 25 mai 2014 à 21 h 00 min //

    Bonsoir .
    J ai découvert tardivement votre programme pour la France .
    Ce jour j ‘ai voté pour vous à St NAZAIRE 44600 au bureau 27, quartier de la BOULETTERIE , il y avait des bulletins pour vous ce qui n ‘était pas le cas pour d autres listes ,
    A 19h30 je me suis rendu aux résultats , tout était fini, enregistré et à ma stupéfaction , le score UPR était à zéro.
    il y a eu 331 votes exprimés, 10 blancs et 2 nuls ( ou l inverse)

    J ai vivement protesté ,mais tout étant compté, le président m’ a prié de prendre la porte et de faire une réclamation si je voulais au près du tribunal administratif.!!….

    J aurai surement mieux fait de voter en Biélorussie ou je suis résident ……

    je pense que je vais vous rejoindre , mais avant je voudrais savoir ce que vous proposez pour ou contre l immigration et le malaise que cela suscite dans le pays .

  3. Je viens d’écouter quelques conférences de François Asselineau, j’ai trouvé ces conférences remarquables de clarté et d’intelligence. Je retrouve dans ces propos nombres de questions qui étaient restées pour moi sans réponse. Monsieur Asselineau à fait et fait encore un très bon travail de pédagogie et je le remercie chaleureusement de nous permettre de mieux comprendre la stratégie des Bankster qui ruinent l’Europe (entre autres) sous couvert de « despotisme éclairé ».
    Je continue ma quête d’informations pour mieux connaître l’UPR et sans découverte réelle qui viendrait ternir l’image intéressante qui se dégage de ce premier contact, je n’hésiterais pas à venir adhérer à ce nouveau parti.

    Je pense qu’il est urgent de changer de stratégie politique ou du moins d’en avoir une qui ait un sens.

  4. Je viens vous présenter, afin que vous puissiez vous faire une intime conviction, le candidat citoyen :

    François Asselineau
    Président de l’Union Populaire Républicaine
    Candidat à l’élection Présidentielle de 2012

    François Asselineau le connaissez-vous ? Pas encore ?
    Alors je vous invite à découvrir cette Vidéothèque de ses conférences…
    http://upr-djamelito.blogspot.com/2011/09/videotheque_09.html?spref=fb

    Qui est François Asselineau ?
    http://www.u-p-r.fr/francois-asselineau

    Ci-après, quelques liens, pour éclairer votre curiosité que je vous invite à découvrir et à visionner :

    1 – Qu’est-ce l’Union Populaire Républicaine ?
    http://www.u-p-r.fr/

    2 – Quelle est sa charte fondatrice ?
    http://www.u-p-r.fr/charte-fondatrice

    3 – Quel est son programme pour les Présidentielles 2012 ?
    http://www.u-p-r.fr/le-programme-de-l-upr

    SORTIE DE L’EURO… et de l’Union Européenne
    http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2010/11/upr-tract-sortie-de-leuro-26-novembre-2010.pdf

    Si vous voulez nous rejoindre en adhérant à l’Union Populaire Républicaine
    http://www.u-p-r.fr/aider/adherer

    Si vous voulez faire un don à l’Union Populaire Républicaine
    http://www.u-p-r.fr/aider/faire-un-don

    Bienvenue à l’Union Populaire Républicaine !

  5. J’ajoute que le Général De Gaulle connaissait bien et estimait feu le Comte de Paris. Les traces écrites de cette relation qui fût aussi épistolaire se retrouvent dans « les mémoires d’exil et de combat » du Comte de Paris paru en 1979 et dans « Dialogue sur la France » correspondances et entretiens entre eux de 1953 à 1970 paru en 1994 chez Fayard.

  6. L’UPR c’est aussi la division des voix gaullistes et républicaines! Il ferait mieux de rejoindre DLR ! Je tiens à préciser que je n’y ai pas d’intérêt particulier puisque je ne fais pas partie de DLR ! Les gaullistes méconnaissent le caractère monarchique des institutions de la Vè qui ont été conçues comme un compromis entre notre héritage monarchique et républicain entendu au sens le plus banal d’absence de roi mais pas au sens classique de Res publica: la chose du peuple, le bien commun qui fût aussi le souci de nos rois.

  7. J’ai fais votre connaissance aujourdhui vos idées rejoignent les miennes mais j’ai pour principe de ne plus accorder ma confiance à personne l’opinion publique ne vous connait pas je veux bien vous croire mais vous n’etes pas assez nombreux à l’assemblée bonne chance pour les elections

  8. Merci beaucoup Alain Kerhervé pour l’objectivité de votre information sur votre site
    en ayant ajouté l’Union Populaire Républicaine aux différents partis politiques en présence
    en vue des futures échéances (Présidentielles et Législatives 2012…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*