Devoir de mémoire

À l’occasion du 18 juin 2020 et de la commémoration nationale du 80e anniversaire de l’Appel du Général Charles de Gaulle, Fabien Aufrechter s’est rendu avec Thibaud Arvengas au bureau du Général de Gaulle à Paris, transformé en musée. Ils y ont évoqué la mémoire de Serge Arvengas, père de Thibaud, qui fut aux côtés du Général durant la Seconde Guerre Mondiale, au sein des Cadets de la France Libre.

3 commentaires sur Devoir de mémoire

  1. Non . sans esprit de conflit , sans forfanterie , sans orgueil . Non ce n’est pas fini

  2. Et puis , de LR ou d’ailleurs , peut être d’ autres , d’un Non de 2005 aussi , de Vouloir

  3. « Rien ne se fera sans les ou des Institutions » . Extrait de je ne sais plus quel livre , sur de Gaulle . Rien ? Non rien dans une certaine France . Bien sûr certains diront qu’il n’est pas qu’une idée unique de la France comme il est vrai à contretemps qu’il existe de multiples chemins de non France . La droite ? Pas exclusivement ; mais il est vrai qu’à gauche il n’y a pas ou plus de mémoire du Non de 2005 . La droite mais laquelle ? Passé le temps du « détail » , un long temps , il faudrait au RN reforger le débat et le combat , institutionnel en socle , sans sombrer dans le populisme facile ras le boliste ni dans l’ostentation des fêtes cochonnailles vin rouge du sournois bouter hors de France . A DLF il faudrait cesser de s’y croire en héritiers puristes sautant paradoxalement en cabris gaullistes de pseudopouvoir . C’ est ainsi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*