Otan : Macron fermement prié de rentrer dans le rang par les atlantistes fous

À l’instar des enfants, ou des résidents des maisons de retraite, les atlantistes sont des gens fragiles qui redoutent les émotions fortes. Ces âmes fragiles n’ont pas digéré les remarques d’Emmanuel Macron sur l’Otan, cet organisme né à l’époque de la guerre froide et qu’il a décrit en état de « mort cérébrale ». Cette remarque de bon sens a fait grand bruit dans le landernau géopolitique, suscitant réactions indignées, paroles inquiètes et rappels formels. Le Monde écrit : « On lui reproche le côté provocateur de sa formulation, la maladresse et l’inévitable arrogance française. » On se demande ce qu’écrirait le quotidien du soir si la France parlait et agissait comme le général de Gaulle.

De Gaulle et l’OTAN

En mars 1966, l’ex-chef de la France libre n’a pas hésité à claquer la porte du commandement intégré de l’Otan, où Nicolas Sarkozy est revenu prendre place sans qu’aucun de ses successeurs ne se hasarde à en ressortir. De Gaulle avait pourtant cautionné la création du Pacte atlantique, en avril 1949, tout en mesurant les risques d’assujettissement qu’induisait une telle initiative, justifiée par l’existence de l’Union soviétique. Mais, dès le milieu des années 60, il arrive à la conclusion que toute réforme de l’Alliance atlantique susceptible d’en finir avec l’hégémonie américaine et de donner corps à une expression européenne est impossible. Il veut d’ailleurs préserver l’existence d’une force nucléaire propre à la France, au nom de l’ « indépendance nationale », principe qui lui vaudrait aujourd’hui l’accusation de dérive nationaliste.


Jack Dion

Directeur adjoint de la rédaction (www.marianne.net)

8 commentaires sur Otan : Macron fermement prié de rentrer dans le rang par les atlantistes fous

  1. La France Gaulliste ? Le Grand Remplacement n’a pas lieu dans la rue, il s’est réalisé dans l’Etat et ce cache derrières des polémiques de quartier.
    Il ne reste rien de la grandeur de la France, cette grandeur faites d’errements et de gloires. Depuis 2007, la France est officiellement à terre. Faute à qui ? Non à quoi ! A trop de démocratie, oui à trop de démocratie. Il y a des dictatures nécessaires, celles qui protègent, qui dictent haut et fort ici, c’est la France. Elle est à toutes et tous celles et ceux qui ont en partage, souveraineté respect solidarité. Ainsi va la paix, merci Général. Musulman je suis, français je vous soutiens.

  2. Roland DUBOIS // 25 décembre 2019 à 21 h 56 min //

    L’OTAN est imparfait.Je rappelle que c’est une organisation défensive.
    Si les USA dominaient l’organisation c’est parce qu’ils en étaient le principal bras armé; et de très loin. Ils continuent à assurer plus de 70% de ses dépenses.
    La France n’a pas et n’aura jamais à l’horizon visible les moyens d’une indépendance militaire compte tenu de ce qu’elle octroie aux armées (faiblesses graves dans les domaines du renseignement, de la logistique et des appuis feu). Si l’Europe s’était inquiété vraiment de ces problèmes c’est dans son cadre qu’on aurait pu chercher un remplaçant. Ce n’est pas le cas. Alors faute de mieux l’OTAN reste indispensable.

  3. Jean-Dominique Gladieu // 23 décembre 2019 à 11 h 16 min //

    Apparemment, le « chérubin du Palais » (rendez à Baert ce qui est à Baert !) s’est plié aux prières puisque la déclaration commune faite à l’issue du sommet de l’OTAN stipule qu’il s’agit de « l’alliance la plus solide et la plus réussie de l’histoire » et réaffirme la valeur de l’article 5 de sa charte constitutive selon lequel una attaque contre un membre déclenche la solidarité de tous.
    La déclaration commune fustige, en outre, « les actions agressives de la Russie qui constituent une menace pour la sécurité euro-atlantique ». Elle se réjouit enfin des « progrès sans précédent enregistrés dans la coopération OTAN-UE ».
    Bref, les propos critiques précédemment tenus par « Manu le turbulent » sont balayés.

  4. Il ne s’agit pas de comparer. L’idée c’est de montrer qu’il « parle ». Maintenant attendons de voir où il va !

  5. Laisser supposer que le  » chérubin du palais » serait de la trempe du Gl de Gaulle….faut le faire !!!!!!

  6. Sommet de l’Otan à Londres, les 3 et 4 décembre 2019, où toute la clique des faux-culs, couchés sur une civière, en état de mort cérébrale ou proche d’un état comateux seront assistés d’un défibrillateur cardiaque et d’un électroencéphalogramme.
    Toujours prêts pour l’exemple à donner leur vie par solidarité au titre de l’article 5 de l’Otan et de l’article 51 de la charte des Nations-Unies, ils auront forcément sur eux leur carte de donneur d’organes avant la dernière photo de famille et leur départ sur le front.
    Le Président français aura l’occasion de tester la souveraineté européenne qu’il appelle de ses voeux

  7. OTAN en emporte le vent,organisation dépassée.La France seule en Afrique,est-ce justifié?OTAN,obstacle à l’émergence d’une nation,d’un continent européen;c’est aussi le risque d’une guerre provoquée par des fous qui tiennent à une revanche injustifiée contre la Russie,un non sens.

  8. Maladresse, provocation et arrogance caractérisent Macron (et la Macronie) pas la France. De grâce évitons de comparer les décisions du Général avec celle de l’actuel chef de l’Etat Français. Le premier travaillait à la grandeur de la France, le second est un des innombrables sous-produits atlantistes et mondialistes. D’ailleurs ses propos récents appelaient à plus d’OTAN. Ce,qu’en tant que gaulliste, je n’admettrai jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*