L’atlantisme : Une passion française

Par Guillaume Berlat

« L’OTAN est un faux-semblant. C’est une machine pour déguiser la mainmise de l’Amérique sur l’Europe. Grâce à l’OTAN, l’Europe est placée sous la dépendance des États-Unis sans en avoir l’air » déclarait le 13 février 1963 le général de Gaulle qui en connaissait un rayon sur nos meilleurs amis américains. Manifestement, les choses ont peu évolué dans notre Douce France.

Au lieu de se tenir à distance respectable de cette institution avatar de la Guerre Froide comme l’avait fait le premier président de la Cinquième rompant avec la structure militaire intégrée de l’Alliance atlantique, ses successeurs n’ont eu de cesse que de reprendre une place pleine et entière à Evere et à Mons. Malheureusement, le rôle d’idiot utile n’est jamais payant auprès du grand frère américain, pas plus hier qu’aujourd’hui. La théorie de la servitude volontaire chère à Etienne de la Boétie n’a pas pris la moindre ride. Il est pathétique d’entendre déclamer par les servants de la liturgie des éléments de langage de l’OTAN les fadaises sur « l’alliance la plus durable de l’histoire ». Quelques précisions sémantiques s’imposent d’entrée de jeu pour mieux appréhender le concept d’atlantisme qui n’est pas neutre.

PRÉCISIONS SÉMANTIQUES

Avant toute chose de quoi parle-t-on concrètement dans un domaine où la confusion est souvent la règle ? D’un fort ancrage anglo-saxon de l’OTAN que l’on doit compléter par un questionnement sur la finalité de l’Alliance atlantique après la fin de la Guerre froide.

Un fort socle anglo-saxon de l’OTAN

Sur le plan de l’étymologie : le terme d’atlantisme est un dérivé d’atlantique, concept contenu dans l’appellation de l’ « Organisation du traité de l’Atlantique Nord » (OTAN sous son acronyme français et NATO en anglais).

Lire le document en entier (Format PDF)


La France et l’Otan : Un dossier complet sur Gaullisme.fr
Gaullisme.fr vous propose de lire les articles suivants publiés sur ce site


 

7 commentaires sur L’atlantisme : Une passion française

  1. « On ne fait pas d’omelette avec des œufs durs », disait de Gaulle,… et on ne fait pas d’alliance continentale ayant vocation à s’opposer au reste du Monde avec des pays qui ont chacun, historiquement, des intérêts différents avec les autre pays du Monde !  » Pas d’Europe politique, pas d’Europe de la Défense pas de quoi se flatter « des crânes d’œufs » qui ont été placés à la tête de l’Europe. Ce qui manque le plus à l’Europe ce sont finalement « des oeufs frais » !!!!

  2. G. Le Dorner 77 // 14 avril 2018 à 6 h 53 min //

    « puisque les réalités sont ce qu’ elles sont » , ne pas désespérer malgré tout

  3. G. Le Dorner 77 // 14 avril 2018 à 6 h 41 min //

    les « alliés » mais de quelle alliance ? « la » France réduite à un « de » qui ? l’ article 35 révisé , un non sens et de l’ information de l’ après coup mais voté pourtant et par qui ?

  4. Ce texte est un peu court concernant l’européanisation/américanisation de l’esprit de l’ensemble de nos étudiants et pas seulement à l’ENA !
    C’est toute la société, qui a subit un lavage de cerveau, par le biais de l’Education Nationale mais aussi de la presse-Système qui est aux mains des néoconservateurs…

    L’union Européenne, acculée dans ces contradictions, ne trouve plus de solutions. Pour preuve, elle nous ressort les vieux poncifs – les Etats Unis d’Europe – déjà prônés par Victor Hugo il y a 168 ans et après avoir été pendant 60 ans l’Europe des États Unis !
    Pathétique !

    Concernant les énarques, l’auteur les met tous dans le même panier et je m’oppose à cette stigmatisation aveugle. De grands patriotes sont sortis de l’ENA et l’un d’eux, second de sa promotion, s’est même présenté aux dernière présidentielles : François Asselineau…

  5. Je pense que l’OTAN est déjà morte mais qu’elle ne le sait pas !
    Elle est comme ces personnages de bandes dessinées qui continuent à courir alors qu’ils ont déjà dépassé le bord de la falaise…

    Un nouveau système est déjà en train de supplanter le système moribond actuel. Il est né en Orient de part la volonté, la clairvoyance et j’en suis certain, l’intelligence et la bienveillance de quelques carrures politiques telles que l’actuel président chinois, Xi Jinping, ainsi que Poutine en Russie et Modi en Inde.

    Ce nouveau système tient compte des deux paramètres qui servent depuis toujours l’évolution naturelle de tout système organisé – compétition (Darwin) et collaboration – en favorisant un nouvel équilibre entre les nations, basé sur plus de collaboration.

    « Collaboration internationale », voila une idée défendue bec et ongles par de Gaulle, tout au long de sa vie politique…!

    Ce trio de chefs d’État n’est pas de Gaulle, certes, mais très certainement une forme de résurgence du gaullisme, loin de chez-nous, dans des nations suffisamment puissantes aujourd’hui, qui se sont érigées contre l’atlantisme hégémonique et qu’il faudra reconnaître un jour comme celles qui ont véritablement mis fin à la guerre froide…

    Trump, une autre carrure, en a pris acte. Il opère un repris stratégique intelligent et applique le programme pour lequel il a été élu :
    –America first !

    Nous allons inexorablement rejoindre ce nouveau système d’échanges… L’Union Européenne et l’OTAN, qui mettront certainement un certain temps à constater leur obsolescence, disparaîtrons comme des vestiges désormais inutiles de la guerre froide.
    – « On ne fait pas d’omelette avec des œufs durs », disait de Gaulle,… et on ne fait pas d’alliance continentale ayant vocation à s’opposer au reste du Monde avec des pays qui ont chacun, historiquement, des intérêts différents avec les autre pays du Monde !

    Ce nouveau système économique et monétaire (sans le Dollar…) est déjà rejoint par de nombreux pays et pas des moindres : Iran, Turquie, Kazakhstan, etc…

    C’est le moment d’ouvrir les yeux : cette nouvelle organisation internationale tend les bras à la France gaullienne, à celle qui fut la première a rendre visite à Khrouchtchev en pleine guerre froide et la première encore à reconnaître officiellement la Chine Populaire du Président Mao, alors que l’ensemble de l’Occident ne reconnaissait que Formose…

  6. Michel Chailloleau // 2 janvier 2018 à 10 h 47 min //

    tout à fait exact. De plus l’OTAN qui avait été créée pour défendre les pays d’occident contre les soviétiques n’est jamais intervenue concrètement lorsque se sont produits les soulèvements anti communistes de Berlin-Est, Varsovie, Budapest, Prague, etc…..Donc cet organisme n’a jamais été utile et ne sert toujours à rien c’est pour cela que la France doit se retirer d’urgence de l’OTAN et de l’Union Européenne. Bonne année gaulliste à tous les Français de bonne volontè

  7. GENTY Jean Claude // 1 janvier 2018 à 17 h 56 min //

    Avant toute chose, en ce premier jour de l’année souhaitons, pour un avenir meilleur, à tous les Français (même aux non-Gaullistes, car ils ne savent pas ce qu’ils font), une disparition la plus rapide possible de l’otan.
    En effet, nous Gaullistes, nous devons toujours nous souvenir de la direction politique qu’avait fixée le Général, à savoir la liberté du pays à disposer de lui-même.Autrement dit, plus d’otan, plus d’union européenne, une Europe des Nations où la France, libre, fait les choix que lui dictent ses intérêts.
    Le reste, littérature, bavassage politicien, voué aux poubelles de l’Histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*