Debout la France. Démission de Patrick Guiol secrétaire départemental 56

Le general Charles de Gaulle, president francais, lors d'une conference de presse a l'Elysee le 27 novembre 1967

Cher Patrick, j’attendais avec une certaine impatience ta décision. Je n’avais aucun doute sur ta détermination. Toi, également moi, sommes particulièrement attachés à l’œuvre du général de Gaulle, particulièrement à sa politique sociale. La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, tu te qualifiais de « gaulliste de gauche« , voulant dire gaulliste, car, comme tu le sais et je le dis souvent, le gaullisme est au-dessus des partisanneries, la seule que nous acceptons étant celle de la France. Tu es particulièrement attaché à l’« association du capital et du travail », œuvre inachevée de Charles de Gaulle. Tu pensais que DLF et Nicolas Dupont-Aignan pouvaient être le vecteur pour cette « révolution sociale« , mais tu constates que ce n’est pas le cas.

Merci, cher ami, pour ta décision qui, comme tu le dis simplement, est un véritable crève-cœur.

Alain Kerhervé


Patrick Guiol n’est plus en phase avec la ligne nationale de Debout la France.

Élu secrétaire départemental 56 du mouvement de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France, le Lorientais Patrick Guiol, 69 ans, vient de présenter sa démission. Dans un communiqué, le politologue retraité du CNRS dit tirer les conséquences « d’un désaccord profond avec la ligne adoptée par Nicolas Dupont-Aignan depuis l’entre-deux-tours de la présidentielle ».

Patrick Guiol s’était, dès le printemps, vivement opposé à l’alliance formée avec le Front national et Marine Le Pen mais il s’était refusé de démissionner à chaud, « en tant que chercheur, je me réservais le bénéfice du doute », explique-t-il aujourd’hui.

 « C’est un crève-cœur »

 « La priorité de cette rentrée politique était la bataille sur le terrain social, quitte à faire alliance avec Jean-Luc Mélenchon. Et non une aléatoire recomposition de la droite », a pourtant expliqué le Gaulliste de gauche, dans un courrier adressé aux militants, fin septembre. Il y annonce clairement sa démission.

À la tête de DLF 56 depuis janvier, Patrick Guiol se satisfait d’avoir rassemblé : le nombre d’adhérents est passé de 60 personnes, il y a huit mois, à 100 aujourd’hui dans le Morbihan.

« C’est un crève-cœur. J’ai travaillé pendant deux ans au sein du bureau national pour préparer le programme présidentiel de Nicolas Dupont-Aignan. Mais j’estime qu’il s’est plombé pour plusieurs années », termine le Lorientais.

Le nom du remplaçant de Patrick Guiol sera connu dans les jours qui viennent. « Un candidat s’est présenté pour me succéder. Sa nomination doit maintenant être validée par Paris »

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/debout-la-france-demission-du-secretaire-departemental-patrick-guiol-09-10-2017-11694024.php#DW1mrHtDl0QTm8K0.99

11 commentaires sur Debout la France. Démission de Patrick Guiol secrétaire départemental 56

  1. Pauvre ami, vous avez le droit d’approuver NDA, mais vos sous-entendus concernant ceux qui l’on quitté sont d’un niveau qu’il convient d’ignorer pour ne pas sombrer dans la médiocrité.

  2. Bon vent votre place n’était pas à debout la France, vos écrits ne peuvent que nuire la cause que nous défendons avec Nicolas. Les vrais valeurs du patriotisme doivent vous déranger votre place doit être aux prés de ceux qui gouvernent depuis plus de 30 ans et qui comme vous ne respecte pas les mots  » Libertés, égalités, Fraternités « .

  3. GENTY Jean Claude // 14 octobre 2017 à 19 h 38 min //

    Tapez sur Dupont Aignan, divisez, ergotez, nous n’en serons que plus faibles ! J’ai été plus que déçu par la FAUTE POLITIQUE de Dupont Aignan. Pour autant, cet émiettement, cette dispersion des Gaullistes me fait peine. Il n’est pas possible de penser faire valoir nos idées avant longtemps maintenant. Et quand je dis longtemps……

  4. Michel Chailloleau // 12 octobre 2017 à 11 h 44 min //

    Et pendant ce temps la, Mr Macron continue à tirer à boulets rouges sur les Français, sauf sur les riches bien évidemment. Il est grand temps de laisser de côté ces appellations gauche et droite. Il faut une France unie pour rassembler tous les opposants à la finance internationale. Les ordonnances continuent à nuire à tous :fonctionnaires, salariés du privé, retraités, etc…

  5. Cher Patrick

    Je suis bien évidemment d’accord avec ta décision, et pour des raisons qui ont été parfaitement énoncées par Jean Louis Delecourt.
    Il reste maintenant à prendre en compte une partie importante de notre combat. La défense de la souveraineté nationale est totalement étrangère à toute forme de xénophobie. le geste malheureux de NDA tendait à faire penser le contraire. Il va nous appartenir de chercher à convaincre ceux qui font encore la confusion et à combattre ceux qui ont intérêt à cette confusion, et en particulier Emmanuel Macron qui a été élu grâce à cette imposture

    Etienne Tarride

  6. Mais qui a tiré le premier ? NDA nous a trahi en passant un accord écrit avec MLP. Jamais je n’aurais imaginé une telle dérive. Moi, j’ai quitté DLF dès l’annonce de NDA. 13 ans avec lui, j’ai été trahi.

  7. Voilà une sage décision…combien feront de même avec tous ces mouvements politiques bâtis sur le sable du super égo et des idées creuses voire nuisibles de leurs leaders. Les marcheurs de travers feraient bien de se réveiller rapidement.

  8. Ce n’est pas en se déchirant que les forces anti Europe fédérale vont changer quoi que ce soit face au rouleau compresseur Macron qui a tribune ouverte dans tous les médias!
    Au contraire il faudrait faire un programme commun pour réunir les Gaullistes, patriotes, amoureux de la France!
    La situation est grave et je suis très inquiet de l’avenir de nos enfants devant l’accélération de la prise du pouvoir des multinationales apatrides sur le système économique avec la complicité des élus et leurs donneurs d’ordres technocrates Européens à la botte des banquiers sans parler des milliers d’immigrés (musulmans) qui vont déstabiliser notre société!
    L’Europe de Maastrich ce sera la guerre civile! la libanisation de l’europe! ça a déjà commencé!

  9. Framery Jérôme // 10 octobre 2017 à 18 h 54 min //

    En dehors de vouloir nuire à DLF je ne vois pas l’intérêt d’un tel article.

  10. DELECOURT Jean-Louis // 10 octobre 2017 à 14 h 49 min //

    Ayant milité avec Patrick GUIOL de 1970 à 2000 dans les mouvements gaullistes de gauche -gaullistes,et engagés avec la gauche dans la logique du programme du C.N.R. – je ne puis que me féliciter que Patrick corrige le grand écart commis en passant de Chevènement à Dupont-Aignan, lequel ne pouvait terminer, avec son programme que dans les bras de la Marine, la fausse par rapport à celle qui vogue sur la mer chère à Patrice.

  11. bravo MONSIEUR GUIOL !
    j’espère que d’autres suivront votre exemple
    Jean-Pierre PETIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*