De Gaulle à Saïda

 

 


commando-georges-1-
Le Commando Georges était un « Commando de chasse » de la Guerre d’Algérie constitué en 1959 par le lieutenant Georges Grillot. Il était composé essentiellement d’anciens membres du Front de libération nationale (FLN) et de l’Armée de libération nationale (ALN) ralliés aux Français. Il fut dissous en avril 1962.

 

 

 

 Le commando « Georges » est l’un des premiers « commandos de chasse » dont la mission était de détecter et traquer les katibas de l’ALN.

Son objectif principal était de délivrer la population de la domination du FLN, tout en éliminant les bandes armées de la mintaka 56 (subdivision d’une Wilaya).

Le lieutenant Georges Grillot est assisté du lieutenant Youcef Ben Brahim.

Le commando est organisé selon les mêmes structures que l’ALN. A sa création, en 1959, il comprend quatre Katibas comprenant chacune trois sticks de 10 hommes. En 1961, ses effectifs atteignent 240 hommes, organisés en 11 sticks comprenant chacun deux groupes de 11 mitrailleuses AA52.

Les membres du commando étaient tous des « Français de Souche Nord-Africaine » (FSNA).

En 10 mois, le colonel Bigeard, grâce à l’action du commando, élimine à 80% l’OPA (Organisation politico-administrative) du FLN et obtient au combat des résultats exceptionnels. Le 27 aout 1959, la visite du général de Gaulle à Saïda consacre cette réussite. Il déclare à Youcef Ben Brahim : « Terminez la pacification, une ère nouvelle s’ouvrira pour l’Algérie ».

Le commando met hors de combat environ 1 000 rebelles, une trentaine d’officiers dont 7 chefs successifs de la zone VI dans les secteurs de Saïda, Ain Sefra, Frenda, Sebdou, Géryville et Inkermann (Ouarsenis). Il est récompensé par 26 médailles militaires et 398 citations.

Après le cessez-le-feu, les autorités ayant refusé leur rapatriement en métropole, environ 60 à 70 des membres du commando sont assassinés lors de représailles. D’autres disparaissent dans les camps de l’ALN et un petit nombre est rapatrié en France grâce à l’intervention de la Croix rouge.

Le lieutenant Youcef Ben Brahim, rapatrié en Dordogne, est assassiné six ans plus tard par un des ses anciens agents, probablement commandité par le FLN.

1 commentaire sur De Gaulle à Saïda

  1. bonjour je cherche quelq’un qui réside à paris et peut m’aider de touver la photode mon pére.
    mon pére s’appel khelil mohamed dit miloud nom d’ALN ABDENOUAR né 1915 fils de merzoug et de boumadienne maazouza. arrété 1959 dans la région de saida algerie durant la guerre d’algerie par les commandos georges ou cobra .
    dés son arrestation a été preésenté au bublics de saida par le colonnel begeard et georges je sais qu’il a été photographie t meme a été fimé sa photo se trouve dans le fond des commandos georges ou cobra dans e musée de chateau vincenne a paris.
    mais j’ai pas les moyens d’aller à paris pour la rechercher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*