Dupont-Aignan prône « l’exemplarité »

Interrogé sur la polémique entourant la ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie, le président de Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan, a critiqué lundi sur Europe 1 une « République des intouchables ». Le député de l’Essonne a appelé l’ensemble du gouvernement à l' »exemplarité » et à la « vertu ». Du temps du général De Gaulle ou de Jacques Chirac, a-t-il rappelé, la ministre aurait été limogée « dès le lendemain » des faits qui lui sont reprochés, à savoir des vacances en Tunisie, alors que le pays était plongé dans la révolte.

En outre, selon Nicolas Dupont-Aignan, « il faut que la politique étrangère de la France s’adresse au monde ». L’élu gaulliste a ainsi pointé une politique étrangère de la France trop complaisante et guidée par des alliances personnelles, et non idéologiques.

3 commentaires sur Dupont-Aignan prône « l’exemplarité »

  1. ROBIN MICHELPIERRE // 11 février 2011 à 9 h 49 min //

    L’exemplarité

    Le Général fut exemplaire et même vertueux; et cela n’est plus à démontrer.
    Quant à CHIRAC que vous mettez dans le même panier , je trouve que vous manquez singulièrement de mémoire (si vous n’en manquez pas c’est bien pire) quant à ses petits voyages payés en liquide lorsqu’il était maire de PARIS sans compter autres cadeaux. « Un service en appelle un autre » dit on dans nos campagnes. Quand un dirigeant qu’il soit ministre ou simple flic accepte des cadeaux il obere sa liberté.

    Qu’est ce que c’est que ces ministres, grassement payés et, qui plus est, dorlotés par les avantages de leur fonction , qui ne sont pas fichus de payer leurs déplacements ? quelle avidité!
    On voue Ben ALI et de sa femme aux gémonies . Valent ils tellement mieux?

  2. BOBET francois // 10 février 2011 à 22 h 34 min //

    Du temps du Général, c’est sùr
    Du temps de Chirac, je suis extremement sceptique…Nous avons quand meme vécu sous sa coupe 12 ans de multiples « petits arrangements entre amis » et autres turpitudes ou compromissions…
    Qui ne se souviens de prétendus séjours à la Réunion bifurquant soudainement vers Maurice?

  3. Si je suis d’accord pour la conduite qu’aurait eu De Gaulle, je ne suis pas d’accord sur celle de Chirac, qui est loin d’être un modèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*