Election européenne : la défaite de la macronie !

Les électeurs ont émis un vote de défiance et de contestation de la politique macroniste. Mais la dissolution de l’Assemblée nationale est pourtant un leurre. La prochaine assemblée sera aussi ingouvernable que celle qui vient d’être dissoute.

Ce qui est en cause, c’est E. Macron lui-même. Le pays n’est plus gouverné, le Président actuel change d’avis sans arrêt. Dernier exemple : Il refuse un débat avec Marine Le Pen parce qu’il ne veut pas lier l’élection européenne avec l’avenir de l’Assemblée nationale… 1 heure après l’annonce des résultats, il dissout l’Assemblée. Contradiction habituelle.

Mis en cause directement, Macron aurait dû convoquer les électeurs pour un cycle complet de renouvellement : élections présidentielle et législatives.

Par ailleurs, la volonté affirmée à gauche de former un « nouveau front populaire » n’est rien d’autre que la reconstruction de la Nupes, repère majoritaire de l’extrême-gauche radicale, antisémite, anti-républicaine et anti-France.

Le pari de Macron est donc un piège destiné à camoufler sa propre déliquescence !

8 commentaires sur Election européenne : la défaite de la macronie !

  1. Oups…depuis le temps qu’on vous le rabache le p’tit chef met la France à genoux….Ca n’est pas encore la fin…. et tout porte à croire que la cohorte des « faux-culs » de gauche à droite vont s’en donner à choeur joie pour en retarder la démonstration des incompétents au poste de pilotage de la FRance depuis des lustres.
    Bien à vous dans la tourmente.

  2. Chacun peut écrire différemment une opinion. Vous parlez de roulette russe plutôt qu’un leurre. Reconnaissez que ces approches sont quasi identiques. Quant aux problèmes de fond, cela viendra en son temps, car ce qui est essentiel dans cette élection c’est bien les programmes. Pour ce qui est du gaullisme, je vous invite à lire mes ouvrages, et vous constaterez mon attachement aux gaullistes « de gauche », Vallon, Capitant.

  3. Didier Bernadet // 10 juin 2024 à 21 h 06 min //

    Désolé pour la mauvaise relecture, c’est « face » et non pas fasse…

  4. Bernadet Didier // 10 juin 2024 à 21 h 04 min //

    Nous ne sommes pas assez directs et formels fasse à l’abus de récupération du Gaullisme par des…anti-Gaullistes ! Pas un seul grand média qui fasse un Edito en première page pour dénoncer un mensonge historique qui bafoue la France. Pour ce qui est de la décision de dissoudre l’Assemblée, certes elle était « préparée ». On oublie que l’Intérieur réalise des enquêtes très approfondies sur les intentions de vote et que le résultat était connu de la Présidence. Cette dissolution cache un grave coup fourré dont le RN et nous aussi par l’occasion, paieront les pots cassés. Mais comment la France peut-elle tomber si bas en subissant les errements d’un jeune mégalo sans scrupules?

  5. RENO HARU // 10 juin 2024 à 19 h 18 min //

    Cet éditorial -si on peut qualifier ainsi ces treize pauvres lignes- est navrant intellectuellement. Face à la gravité du moment, on eût pu espérer un titre plus inspiré: « Douloureuse défaite pour la France et l’Idée qu’on s’en fait »… Que nenni ; pas un mot sur les problèmes de fond du pays , toutes les gauches mises dans un même sac sans nuance… Charbonnel, Capitant, où êtes-vous ? …Quant au choix de dissoudre, c’est de la roulette russe comme l’a noté Mme Pécresse:un pari fou. Tout sauf un leurre donc. Je vous souhaite le bonsoir.

  6. Di Paola Martine // 10 juin 2024 à 16 h 13 min //

    Tout à fait d’accord le principal problème, c’est le président Macron

  7. Suite à la déclaration de Macron se réclamant de de Gaulle, il faut protester en listant les points fondamentaux sur lesquels le macronisme contredit totalement le gaullisme : abaissement de la puissance et de l’autorité de l’Etat français au bénéfice soit de la Commission européenne, soit des intérêts privés de la finance, de l’industrie et du conseil, alignement sur la géopolitique des Etats-Unis en Ukraine, Océanie, au Proche Orient, …

  8. Dêvacoumarane VILLEROY // 10 juin 2024 à 15 h 09 min //

    Le Général De Gaulle c’est l’homme qui résista à la barbarie nazie. Tout au long de sa vie il était prêt à offrir sa vie pour son idéal qui était lié intimement, solidement et fièrement à sa célèbre phrase: » Je me suis fait une certaine idée de la France ». Les Françaises et les Français ne doivent pas oublier, négliger et ignorer cette phrase.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*