10 commentaires sur Henri Guaino : le gaullisme n’est pas de droite !

  1. « Jésus n’a pas inventé le christianisme, Napoléon Bonaparte n’a pas inventé le bonapartisme et De Gaulle n’a pas inventé le gaullisme. Ça a l’ait bébête comme ça mais réfléchissez-y, cela ouvre des perspectives… ».
    Bravo Laurent pour cette lucidité qui pourrait être mise à jour par Macron n’ a pas inventé ni de droite ,ni de gauche,si tant est que ce « truc politicard » ait existé un jour de grande marche vers l’horreur !!!!!

  2. Depuis le départ du Général des affaires en avril 1969 le gaullisme n’a cessé de se droitiser. Cela a commencé avec Georges Pompidou qui a liquidé la participation gaullienne. Cela s’est terminé avec Chirac et ses héritiers Juppé et cie qui ont rejoint le banquier Macron, le parti de la bourgeoisie, celui de l’ordre et de l’argent. Henri Guaino peut dire ce qu’il veut cela ne change rien. Espèrons que Julien Aubert saura sortir le gaullisme de son ornière droitière.

  3. Pour une fois je suis en accord avec Guaino ; c’est une grave erreur de considérer le gaullisme comme étant de droite.
    De Gaulle lui même se définissait comme étant au dessus des partis !
    Il était un homme d’exception, il prônait l’émancipation des peuples qu’il exhortait à disposer d’eux même. Il adaptait au mieux avec talent et détermination les principes qui étaient les siens à la réalité parfois tragique qui s’imposait à lui. Il fut à ce titre qualifié de pragmatique.

  4. Laurent Bouger // 10 septembre 2019 à 14 h 09 min //

    Jésus n’a pas inventé le christianisme, Napoléon Bonaparte n’a pas inventé le bonapartisme et De Gaulle n’a pas inventé le gaullisme. Ça a l’ait bébête comme ça mais réfléchissez-y, cela ouvre des perspectives… Il y avait des gens de gauche chez les gaullistes, bien entendu, on pense tous à Capitan mais il y en avait d’autres… mais globalement, c’est plutôt une idéologie de « droite » (avec les guillemets ça va mieux ?) une droite différente de la droite caricaturale (libérale et/ou conservatrice, pour faire court). Un individu que j’apprécie peu (c’est le mois que l’on puisse dire) et son mouvement « politique » encore plus, j’ai nommé Alain Soral et Égalité & réconciliation s’est trouvé une devise que j’apprécie en revanche beaucoup (dommage qu’il l’ai choisie avant d’autres) : Gauche du travail et droite des valeurs. Il n’a pas, du moins je le crois, essayé d’imiter le Général (je ne suis pas certain qu’il se soit déclaré gaulliste, du reste pas plus que n’importe qui aujourd’hui) mais cette devise, pour ma part, pourrait très bien convenir au gaullisme tel que je l’imagine. À tort peut être, mais c’est ma vision. Vous pouvez critiquer tout cela, je l’accepte, et ce n’est pas parce que j’ai lu l’intégrale des mémoires du Général que cela fait de moi un expert, loin de là et surement moins que monsieur Kerhervé. Vous pouvez critiquer mais je reste très agacé par ces gens, gaullistes ou non déclarés tels qui sont clairement de droite et qui ne l’assument pas. Un « mal » très français…Relire Aron, l’histoire des droites, l’héritage orléaniste, légitimiste, bonapartiste, etc… Je ne me dit plus gaulliste parce que je trouve la référence un peu datée et surtout parce que tout le monde s’y réfère sans cesse. Mais je sais qui je suis et qui je ne sis pas. Cordialement.

  5. Je ne suis pas d’accord avec votre affirmation gratuite et parfois pratique. Si vous avez eu l’occasion de parcourir mon livre sur « la politique sociale de Charles de Gaulle », vous conviendrez que votre affirmation est bien légère.

  6. C’est une approximation frequente qui se vehicule dans le langage commun du peuple , encouragée par les heritiers de mai 68 ::: que de dire que le gaullisme est de droite et que pendant certaines periodes mouvementé ; il aété reproché au SAC et Marcelin de mener une politique repressive et hors les institutions democratiques !!! mais les circonstances revolutionnaires et retrogrades de l’époque exigeait des moyens exceptionnels pour sauver la republique naissante (la5è). PASS2E CETTE PERIODE LE GAULLISME , a donné la mesure de l’amplitude de son arc politique ; qui allait de l’etat stratege et intervenant économique et de developpement ( je ne pourrais pas dans le cadre de ce commentaire toutes les realisations de l’etat gauliste ) Et en meme temps il laissait le libre champs à l’initiative privée et le travail positif des entreprises capitalistes :::: c’est ce qu’on appellait l’économie mixte ou le capital national acceptait de cohabiter et d’émuler avec un etats stratege et interventionniste dans le developpement des axes strategiques . EN MEME TEMPS, le gaullisme amilité pour faire valloir une notion de justice et d’éfficacité socio-economique ::: qui etait le concept fort de la PARTICIPATION dans les entreprises !!! idée reprise à gauche et qui n’apas toujours abouti dans le sens fort voulu par le general !!! Et par ailleurs , le gaulisme a proôsé au français la reginalisation afin de rapprocher les centres de décisions de labase du peuple par le referndum
    qui aete mis en echec par une coalition de conservateurs de tous bords .
    CECI POUR DONNER QUELQUE EXEMPLES de preconisations et des actions qui allait bien audela de la droite française et qui inscrivait le gaulisme comme mouvement et parti republicain ayant toujours oeuvre pour la justice sociale et dans l’interet de tous les français sans discrimination d’origine et de classe !!!

  7. S’il est un droit individuel au plus profond de nos vies, la décision en société relève de choix individuels directs s’exprimant en référendum et non pas de votes de partis et certes pas de calculs de votes de partis . Il en est ainsi en gravité de choix dit sociétal , et cela dit sans lâcheté ni facilité ni ostracisme , de la question de la PMA en ce début de débats . La liberté c’est de choisir et du droit aussi de conscience individuelle comme du droit dans les règles en référendum de dire non

  8. Elargir la case selon la théorie du professeur Shadoko

    Il peut manquer une case. Mais s’il n’y a pas de case suffisamment grande pour contenir le gaullisme, alors élargissons-la car c’est encore dans les mathématiques qu’il y a le plus de mathématiciens.
    Au moins avec eux, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué pour voir si ce n’est pas impossible que ce soit une possibilité?
    Plus ça rate et plus on a de chance que ça marche.
    Mais si vraiment il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème.
    Plus sérieusement, « La France, c’est tout à la fois, c’est tous les Français… C’est pas la Gauche, la France !… C’est pas la Droite, la France !… »
    C’est tout pour aujourd’hui

    Rf 8.9.2019

  9. le gaullisme est pas de droite ,pas de gauche ou du centre ,Mais il est pour le peuple ,,,,

  10. Laurent Bouger // 8 septembre 2019 à 17 h 13 min //

    Le gaullisme n’est pas de droite… La grande marotte du père Guaino. Bien sûr qu’il est de droite, une droite nationale, patriote, sociale et souverainiste. Mais ça, cela restera le gros problème des gaullistes historiques et orthodoxes. Comme ça, pas question de s’allier avec quiconque et on reste comme des cons avec les « républicains, ex UMP, ex RPR, ex…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*